FANDOM


Psaume de la Connaissance Interdite Modifier

Chaos Primordial

Chaos Primordial

De Skeloss l’Omniscient

Voici le Psaume de la Connaissance Interdite : c’est d’ailleurs l’unique psaume du Livre de Skeloss l’Omniscient, qui tient sur à peu près deux pages.

"Lorsque le monde était jeune, et que l’homme venait de sortir de sa nuit, une matière faite de Chaos et d’énergie se scinda en quatre parties, quelque part dans un plan vibratoire aberrant. Des consciences prirent forme au sein de cette énergie, les esprits les plus tordus, les plus fous et les plus puissant qui soient. Les quatre démons majeurs du Chaos venaient de naître. Leur rôle était de maintenir l’équilibre dans le monde des hommes, en apportant tous les maux et tout le désordre qui leur éviterait de suivre un chemin rectiligne vers la perfection.
Khornettoh était le plus grand et le plus impétueux d’entre eux. Il s’avança le premier, et décida qu’il apporterait la guerre et la violence, le besoin de sang, la cruauté. Il enseignerait la science du combat, et serait le guide des assassins et des guerriers. Il vit que cela était bon.
Slanoush possédait la fougue d’une éternelle jeunesse, un esprit ouvert sur tous les plans vibratoires. Il trouva en l’homme une passion cachée pour les plaisirs charnels, et décida d’exploiter ce penchant pour apporter le vice et la perversion. Il était aussi détenteur des secrets de l’univers, possédait toute la science de la psychologie et des rêves. Il enfanterait le doute dans l’esprit des humains. Il vit que cela était bon.
Tzinntch ressentait l’essence mystique de la magie pure se rassembler autour de lui. Il décida de devenir le guide de tous les sorciers, de guider tous ceux qui voudraient s’adonner aux rites de l’alchimie et du pacte, ceux qui voudraient maîtriser les forces issues de l’énergie de la nature. Il désirait aussi être le maître des animaux et voulait jouer avec leur apparence. Il devint le porteur des générations hybrides. Il vit que cela était bon.
Pendant tout ce temps, le dernier des démons attendait. Lorsque tous ses frères eurent pris leur place, il s’avança. Il était comme le plus obscur des nuages, la matière la plus tortueuse et compliquée qui soit. Il vibrait de tentacules et d’énergie, et derrière lui la matière même du Chaos était altérée à jamais. Du fond de sa conscience insondable, il rumina des pensées amères. "Je suis le maître de la corruption et du changement perpétuel, de la maladie, de la mort et de la déchéance. Je règne sur l’infiniment petit et le monde des insectes, légions innombrables. Je suis le porteur de la pestilence et de tout ce qui rend les choses horribles, je dirige les masses grouillantes et visqueuses au fond des lacs et des cryptes. L’homme sera terrifié à jamais par toutes mes créations." Il vit que cela était bon, et vachement destroy.
Ainsi parla Niourgl. Mais ceci est l’histoire racontée par les anciens pour amuser les touristes. Ces vieillards à barbe et pipe, grande robe impressionnante, oublient de mentionner la terreur sombre qui vint après Niourgl.
Lorsque tous les démons furent partis fabriquer leurs mondes, une dernière boule d’énergie fut engendrée par le cosmos. Il vint alors, et constata qu’il n’y avait rien à faire, rien à dire, et que tout cet espace insondable était profondément ennuyeux et grotesque. Il était DLUL, le démon oublié, le seigneur de l’ennui. Il partit donc en exil à travers les plans vides, en baillant."