Wiki JDR - Ordre du Fenwick
Advertisement

Documents

La fondation de Glargh[Docs. 1] remonte à l’Empire Kundar, pendant l'An 170 de l’Ère du Chaos. Le site de Glargh fut choisi pour édifier un temple de Crôm par les Kundars, longtemps avant la Grande Guerre du Chaos. La confluence de la Rivière Canfouine et du Fleuve Elibed à cet endroit, associé à l’ouverture sur les grandes Plaines de Kwzprtt et la proximité relative de la mer offrait un magnifique carrefour permettant aux tribus barbares de venir s’y retrouver pour prier Crôm et s’envoyer des mandales.

Comme toujours, la présence de nombreux soiffards au même endroit conduisit à l’implantation de quelques tavernes. Quelques commerces et artisans-forgerons vinrent se joindre au pâté de maisons grossières. C’est comme cela qu’on crée une ville. Lorsque les Elfes arrivèrent sur la Terre de Fangh, ils eurent bien du mal à trouver à qui parler, vu que la plupart des habitants étaient des barbares nomades sans hutte fixe. Ils s’installèrent donc tout naturellement à Glargh, seul village fixe sur une grande portion de territoire. Ils furent plutôt bien accueillis dès lors qu’ils firent partager leurs connaissances en matière d’architecture, de construction et de gestion. C’est que la maison fanghienne, à l’époque, ressemblait plutôt à un gros tas de boue et de rondins.

Ainsi au fur et à mesure des arrivages et des installations, Glargh fut construite de manière très anarchique. Les barbares n’étant plus en majorité dans la cité, il y fut construit toutes sortes de temples et de lieux de cultes, et l’on y testa mille et une façon de construire des toits et des murs.

L'Empire Kundar passa aux mains des Tamoués.

En effet, à l’époque, la plupart des Humains étaient des barbares, mal dégrossis, et rares furent ceux qui voulurent aider les Nains contre les Dieux du Chaos. Au sein de l’empire Koundar, seules quelques tribus de sauvages du peuple oublié des Tamoués envoyèrent des berserkers tatoués partir pour les montagnes du Nord. Ces guerriers étaient tellement représentatifs de leur peuple que depuis on a retenu l’adage "ce qui est tatoué est Tamoué". Ils allaient ramener de la guerre le secret des runes de protection et de la forge des armes d'acier, "donné" par les Nains. Ceux qui refusèrent de partir à la guerre s’en mordirent les doigts quelques années plus tard, pendant le match retour avec leurs épées en bronze.
Ils durent endurer les moqueries de Crom et perdirent toute chance d’aller au Valhalla... L’Empire Koundar, vaste confédération tribale, passa au mains des Tamoué, en l'An 300 de l'Ère du Chaos.

La ville fut dirigée ainsi par les Elfes, puis différentes factions pour être prise par les puissants Menzzoriens.

Place des Kundars.

Sort : Glyphe de protection Koundar ("Afh zontar nahou skaom ar’ !" À prononcer avec un air dramatique)[Docs. 2][Art. 1]

  1. Glargh Description MJ
  2. Grimoire Magie de combat

Encyclopédie

Fondée sur les ruines de l’empire tribal des Kundars, la civilisation Menzzorienne apporta à la Terre de Fangh, au court du Premier Âge, un grand développement des arts, des armes et des lois, ainsi que de la cuisine au four et des géraniums en pots.[Art. 2]

La fondation de Glargh[Art. 3] remonte à l’Empire Kundar, pendant l’Ere du Chaos. Ce premier « empire humain » n’était guère qu’une fédération tribale de barbares mal dégrossis, toujours occupés à se pourrir la tronche.

Contrairement à ce qu’ont écrit quelques clercs un peu présomptueux, au commencement n’était pas le verbe. Au commencement était Crom. Et Crom a le verbe haut et fort simple. Crom n’est pas un Dieu du Chaos. Il n’est ni bon ni mauvais. D’ailleurs, ces questions lui donnent mal à la tête. Il s’en fou, il préfère la baston.

On ne sait pas très bien comment les barbares en vinrent à vénérer Crom. Ou est-ce Crom qui changea les premiers Humains en barbares ? Si les premiers Humains furent créés par les Dieux du Chaos (Slanoush en tête), Crom fut le premier Dieu vraiment « populaire ».

La simplicité est un vrai mérite en religion. Le livre des commandements de Crom se limitant à « baston » et sa théologie se réduisant au « secret de l’acier », la perte de temps consacrée à la formation des prêtres et des chamans fut réduite au minimum.

Le site de Glargh fut choisi pour édifier un temple par les Kundars, longtemps avant la Grande Guerre du Chaos. A cette époque, les Humains ignoraient ce qu’était la magie et l’écriture. Ils empilèrent des pierres en cercle [1], et se mirent à y vénérer Crom en se collant des gnons dans la tronche. C’est dans ce temple de Crom, à gnons, que se réglaient les questions de succession dans l’Empire Kundar.

Comme les candidats à l’Empire étaient nombreux, les bastons dans le grand temple de Crom étaient permanentes. Longtemps avant la découverte de la forge, les seules armes étaient de gros bâtons de bois, bien moins efficaces que les masses Paf [2]. Les combats étaient très longs, car les barbares avaient le crâne solide. On commença à installer des tavernes et des marchands de pansements pour que les participants puissent se reposer entre deux tours de « scrutin ». Comme le vent souffle fort en bord de mer, les barbares élevèrent des murs de terre battue autour de leurs yourtes.

C’est comme ça qu’on crée une ville.

Lorsque les Elfes arrivèrent sur la Terre de Fangh, ils remarquèrent le site de Glargh, et l’identifièrent comme étant une des principales « cités » humaines. Naturellement, les Meuldors partirent avec un gros à priori sur l’architecture et l’urbanisme des Humains, et franchement ils n’avaient pas tord.

Ils créèrent dans la foulée le premier quartier non-humain de la Terre de Fangh. Même si aujourd’hui la plupart des Elfes de Fangh vivent dans la forêt, les Meuldors, qui venaient d’une civilisation urbaine et policée, ont laissé à Glargh de magnifiques hôtels particuliers Elfiques à plusieurs étages. Les Elfes apprirent aux Humains à monter un mur droit, à faire des tuiles en terre cuite et quantité d’autres trucs très utiles pour le développement de l’architecture. Comme par exemple, commencer le chantier d’une maison par les fondations, et pas par la toiture.

Glargh, en raison de son caractère unique, fut rapidement un objet de convoitise et de passions. En clair, tout le monde voulait dominer la seule vraie cité de Fangh pour s’en mettre plein les poches. Les Elfes payaient les gens pour faire du commerce à leur place (se salir les mains avec des pièces ? Pouah !) Mais quoi qu’ils en disent, c’était eux qui tenaient les rênes du négoce. Pendant bien des décennies, Glargh fut "la" cité de la Terre de Fangh. Les autres agglomérations, même si elles étaient parfois antérieures, n’étaient que des villages de tentes remplies de barbares à l’hygiène plantaire et bucco-dentaire douteuse [3]. Comme les dirigeants changeaient souvent et de manière violente, Glargh se construisit de manière très anarchique. Le "quartier des Elfes" était clos de murs hauts, bien propre et ordonné, et gardé par les mages Elfes qui posaient des runes de protection sur les paillassons... Quant au reste de la ville... Bon... Comment dire...

La fin de la Grande Guerre du Chaos et l’ère sans Dieux furent difficiles pour Glargh. En effet, temples, églises, pagodes, lupanars de Slanoush et autres chapelles s’étaient multipliés dans les derniers siècles de l’ère. Pendant la grande guerre, les fidèles des différents cultes s’étripèrent dans les rues, devant les portes des lieux saints [4]. Une grande partie de la ville fut brûlée, tandis que les Elfes qui y vivaient depuis presque dix siècles virent leur nombre décroître à mesure que ceux qui partaient pour la guerre ne revenaient pas (ou alors en pièces détachées).

Crom lui-même partit de la Terre de Fangh. En fait, il devint un Dieu immanent et non pas émanent. Plutôt que de continuer à se manifester sous la forme d’avatars à son peuple, au risque de se faire péter les dents et de finir comme les autres Dieux, il devint son peuple. Crom est les barbares, et les barbares sont Crom. Naturellement, ils ne comprirent pas cela au début (et même maintenant c’est un peu flou dans leur esprit), et furent fort désorientés de ne plus assister aux apparitions régulières de leur Dieu, qui venait parfois pour distribuer les sbafes, chasser le Grifoncéroce laineux tacheté dans les Teres Sauvages [5] ou partager la tarte aux myrtilles en toute simplicité (la tarte pour lui, la simplicité pour ses fidèles).

Lorsque les Menzzoriens unifièrent la Terre de Fangh, ils s’établirent à Glargh

On raconte que l’empereur kundar Katrah IV, qui était très nerveux et très insomniaque, avait inspiré, enfant, une variante de la berceuse de Dlul[Art. 4] comptant 65 couplets.

Les Humains géraient les restes du vieil Empire tribal Kundar, et commençaient à organiser leur premiers "vrais" Etats. Le mélange des Hommes, des Elfes et des Nains fut très positif pendant la Grande Guerre contre le Chaos.[Art. 5]

Advertisement